La vente publique : 5 aspects que vous devez connaître!

La vente publique
Les ventes publiques n’ont plus le succès qu’elles avaient dans le passé. Il n’empêche que cette méthode de vente existe toujours! Peut-être qu’après avoir lu cet article, vous serez tenté de participer à l’une d’entre elles. Et si vous pensez que les ventes publiques découlent majoritairement de saisies pour l’apurement de dettes, vous risquez bien d’être surpris.

Une question juridique?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Table des matières

C’est quoi au juste?

Une vente publique est une vente aux enchères. On parle de ventes publiques car elles doivent être annoncées au public par des publicités, des affiches ou via des médias locaux. Toute personne intéressée peut participer à la vente en formulant une ou plusieurs offres.

Les acheteurs sont mis en concurrence pour acheter le bien : on parle donc d’enchères ou d’adjudication.

Vente publique forcée ou volontaire?

On parle de vente publique volontaire lorsque le propriétaire du bien décide de son propre gré de mettre en vente une partie de ses biens. 

Au contraire, la vente forcée est le cas où le juge l’ordonne afin de permettre l’apurement de dettes. C’est la raison pour laquelle vous retrouverez bien souvent dans ces ventes des biens provenant d’entreprises en faillite ou des biens saisis.

Contrairement aux idées reçues, environ 80% des ventes publiques sont volontaires. Les ventes forcées ne représentent que 3% des ventes publiques. Pour ce qui est des 17% restants, il s’agit principalement de ventes issues d’un processus judiciaire, mais qui découlent de la volonté du vendeur et ne sont donc pas considérées comme étant « forcées ».

Pour quel type de bien?

Il existe des ventes publiques pour les biens immobiliers mais pas seulement. Du matériel de construction, voitures, camionnettes, mobilier de bureau et beaucoup d’autres biens peuvent également être mis en vente.

Où trouvez des ventes publiques?

Vous pouvez vous rendre sur place ou encore sur des sites internet spécialisés comme ventes-publiques.be.

Des sites comme biddit.be proposent des biens immobiliers en ligne.

Avantages pour le vendeur et l’acheteur

Les avantages sont nombreux. En voici quelques-uns.

Tout d’abord, la vente fait l’objet d’annonces et publicités, de sorte que les personnes intéressées peuvent être nombreuses. En mettant ces personnes en concurrence, vous pouvez obtenir un bon prix pour votre bien. 

Un deuxième avantage est la transparence, cela permet d’éviter des soucis dans le cas de situations tendues comme les successions ou encore les divorces. En effet, les éventuelles ententes sur le prix sont impossibles étant donné que l’information est publique. Votre ex-époux ne pourra donc pas affirmer que vous avez un accord secret, et à votre avantage, avec l’acheteur.

Un troisième avantage est la rapidité du processus. Comptez environ 3 mois pour vendre votre bien, soit environ 6 semaines pour la séance de vente publique et ensuite 6 semaines pour obtenir le paiement de la personne qui a gagné l’enchère.

Vous souhaitez consulter un avocat spécialisé en ventes publiques?

Fixez une consultation avec les meilleurs avocats de votre région via le formulaire qui se trouve sur notre page d’accueil. Vous pourrez parler à l’avocat endéans moins de 24 heures, pour seulement 29€ !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Une question juridique?