La récidive : 3 choses que vous devez savoir

La récidive
En matière pénale, on parle souvent de récidive lorsque l’on fait référence à des faits de délinquance répétés. Si l’on entend souvent ce terme, ce n’est pas pour autant que l’on sait exactement ce dont il s’agit. En effet, il existe de nombreux préjugés sur la récidive. Nous cassons ces idées reçues et nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir!

Une question juridique?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Table des matières

Qu’est-ce que la récidive? 

La récidive correspond à la situation dans laquelle un délinquant commet une infraction dans un certain délai prévu, alors qu’il a précédemment été condamné pénalement

Attention : on pense souvent que l’auteur de l’infraction qui récidive était préalablement condamné pour la même infraction. Or, la récidive, tout comme le sursis, peut concerner tout autre type d’infraction prévu par les textes de lois ! Les combinaisons d’infraction constitutives de récidive sont précisées par le législateur. 

Mais alors, ce sont uniquement les grands délinquants qui récidivent ?  

Cette idée reçue est facilement démontable. En effet, nous pouvons tous récidiver, sans forcément avoir commis un crime !  

Prenons un exemple.  J’ai été condamné, il y a un an, par le tribunal de police, pour conduite sans assurance.  La semaine dernière, j’ai à nouveau été condamné, mais pour utilisation d’un détecteur de radar. 

Même s’il ne s’agit « que » d’infractions de roulage, j’ai récidivé ! Ainsi, la récidive n’est pas réservée uniquement aux criminels. 

Ne pas confondre le concours de plusieurs infractions, dont le jugement n’a pas encore été rendu, avec la récidive. Ici, la récidive est l’infraction qui a lieu après qu’une peine a été prononcée.

Quelle sont les conséquences de la récidive?

Il ne suffit pas de dire qu’une personne a commis une nouvelle infraction dans un délai imparti pour comprendre ce qu’est la récidive. Ce qui va en effet nous intéresser, c’est la peine relative à la nouvelle infraction commise. En effet, cette peine sera plus conséquente si l’auteur de l’infraction a déjà été condamné par le passé. 

Voyons de plus près quels sont les délais dans lesquels une infraction s’apparente à de la récidive. 

Condamnation pour la première infraction commise. Peine encourue relative à la seconde infraction commise, EN L’ABSENCE DE RÉCIDIVEPeine encourue relative à la seconde infraction commise DANS LE CADRE D’UNE RÉCIDIVE
Peine criminelle OU emprisonnement d’au moins un an (dans les 5 dernières années)Réclusion/détention de 5 à 10 ans Réclusion/détention de 10 à 15 ans 
Réclusion/détention de 10 à 15 ansRéclusion/détention de 15 à 20 ans
Réclusion/détention de 15 à 20 ans Réclusion/détention d’au moins 17 ans 
Peine criminelle Entre 8 jours et 5 ans d’emprisonnement OU une amende d’au moins 26 euros. La peine que vous encourrez en l’absence de récidive est doublée.  
Emprisonnement d’au moins un an (dans les 5 dernières années)Entre 8 jours et 5 ans d’emprisonnement OU une amende d’au moins 26 euros.La peine que vous encourrez en l’absence de récidive est doublée.  

Ainsi, la récidive est une infraction punie plus durement que lorsqu’on la commet pour la première fois. Le but est d’accentuer la gravité des infractions répétées afin de minimiser les chances de survenance d’infractions futures. 

Vous avez des questions ?

Welexit a pour mission de vous aider à obtenir des conseils juridiques à petit prix. Notre service vous permet de parler avec un avocat de votre région, pour seulement 29 €! Pour cela, il vous suffit de remplir le formulaire que vous trouverez sur notre page d’accueilFaites-le maintenant. Cela ne vous prendra pas plus d’une minute.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Une question juridique?